A Toulouse, Bruno Le Maire veut rassurer la filière

La visite de Bruno Le Maire chez Liebherr-Aerospace à Toulouse, avait, la semaine passée, pour but de rassurer les acteurs de la filière aéronautique, « du plus petit sous-traitants jusqu’à Airbus ». Le ministre a annoncé de nouveaux prêts participatifs de l’État pour obtenir des fonds propres, et peut-être un allongement, au-delà de 2022, de la durée de remboursement pour les PGE et les subventions du Corac. Le ministre de l’Economie a évoqué « un choix social avec 300 000 emplois en jeu, économique et de souveraineté ». Il a formé le vœu que cette crise soit « une opportunité pour la filière, qui en sortira plus forte. Nous pouvons être la première nation et le premier continent à développer un avion zéro émission. C’est à portée de main. » Liebherr défend l’un des quarante projets sélectionnés, en Occitanie, par le fonds de modernisation et de diversification de la filière aéronautique (100 millions d’euros en 2020, 300 millions sur trois ans). Liebherr et deux partenaires, Akira et 2E Windings, travaillent sur le projet ‘Pompe 4.0’, une gamme de pompes liquides qu’on doit aujourd’hui importer des Etats-Unis. Liebherr a obtenu une aide de 2,4 millions d’euros, pour un investissement de 5 millions. Liebherr s’est également engagé sur un projet qui sera soutenu par France Relance : des compresseurs à air grande-vitesse pour la propulsion à base de piles à combustibles.

Reuters – 22/01. La Tribune – 23/01