AVIATION COMMERCIALE

Air France : l’offre à destination de la Chine reste limitée pour l’instant

Selon Les Echos, « un discret bras-de-fer sur l’équilibre des liaisons aériennes » entre la France et la Chine freine la relance du tourisme chinois en France. Le gouvernement français a suspendu l’accord aérien bilatéral signé en 2017, très favorable aux compagnies chinoises. Une clause du traité prévoyait en effet sa suspension en cas de fermeture de l’espace aérien russe, obligeant les compagnies européennes à effectuer un détour, coûteux en carburant, pour rejoindre la Chine. Chaque vol supplémentaire entre la France et la Chine doit désormais faire l’objet d’une autorisation des deux pays. L’offre d’Air France sur la Chine continentale est aujourd’hui limitée à un vol par semaine sur Pékin et Shanghai, ainsi que trois sur Hong Kong. L’objectif est de remonter à trois vols par semaine en mai, puis à un vol quotidien sur chaque destination en juillet. « Nous attendons les autorisations gouvernementales pour passer en quotidien à partir du 1er juillet », souligne Air France.

Les Echos du 26 avril