Embraer, optimiste malgré tout

Francisco Gomes Neto, directeur général d’Embraer, fait preuve d’un optimisme étonnant malgré la crise, et malgré le rapprochement avorté avec Boeing. Le Brésilien va concrétiser deux programmes d’« avions conceptuels » : un avion de ligne à turbopropulseur et un avion de transport militaire hybride-électrique. Embraer travaille également sur un eVTOL. Le constructeur est en train de « se recoudre », après avoir dû séparer ses activités civiles et militaires, dans la perspective du mariage avec Boeing. Bien que l’aviation d’affaires ait plutôt résisté à la crise, Embraer a perdu 723 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2020. Francisco Gomes Neto fait tout de même le pari d’être rentable en 2022, et d’afficher, en 2025, des mensurations supérieures à ce qu’elles étaient avant la crise. En ce qui concerne l’E2, il s’attend à un coup de fouet, les 1 600 exemplaires de première génération, actuellement en service, approchent de la retraite.

Flight International – 01/02