ENVIRONNEMENT

Le réseau de recharge électrique avions se dessine avec TotalEnergies, le Groupe ADP et la Fédération Française Aéronautique

TotalEnergies, le Groupe ADP et la Fédération Française Aéronautique (FFA) se sont engagés à installer des bornes de recharge électrique avions sur les aérodromes franciliens. C’est un investissement conséquent qui ne pourra être rentabilisé que sur le long terme compte tenu de la taille réduite du parc des avions électriques et de leur dissémination sur le territoire, mais une condition indispensable au développement de l’aviation électrique en France. Ce partenariat porte sur une 1ère phase d’installation de 4 bornes de recharge électrique au printemps 2023. Elles seront implantées sur les aérodromes de Toussus-le-Noble, Etampes et Pontoise, gérées par le Groupe ADP. Elles seront en libre-service et devraient faciliter les 1ères navigations entre 2 aérodromes, et permettre aux avions basés sur site de se recharger facilement et rapidement en une heure. « Cette initiative s’inscrit pleinement dans la volonté du Groupe ADP de faire des aérodromes franciliens des laboratoires de l’aviation durable du futur, tout en accompagnant d’ores et déjà concrètement l’électrification des flottes d’aviation légère, grâce au déploiement de nouvelles bornes électriques, et de toutes les opérations au sol », indique Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP.

AeroBuzz et Capital du 25 novembre

Interdiction de l’avion sur les trajets desservis par le train en moins de 2h30 : la décision de Bruxelles attendue prochainement

Après un an de tractations avec le gouvernement français, la Commission européenne va se prononcer sur l’interdiction de l’avion sur les trajets desservis par le train en moins de 2h30. Selon Olivier Jankovec, le directeur général de l’association des aéroports européens (ACI Europe), qui avait porté plainte contre la décision française aux côtés de l’Union des aéroports français (UAF) et du SCARA (association de compagnies aériennes françaises), la décision de la Commission pourrait être annoncée dans la première semaine de décembre. Il est probable que la règle des 2h30, qui concernait potentiellement quatre liaisons intérieures (Paris-Bordeaux, Paris-Nantes, Paris-Lyon et Lyon-Marseille), devra être limitée dans le temps, et non pas définitive comme le prévoyait le texte initial. La réglementation européenne stipule en effet que toute limitation ou interdiction d’exercer des droits de trafic, pour remédier « à des problèmes graves d’environnement », ne peuvent durer plus de trois ans.

Les Echos et La Tribune du 28 novembre

HyLight, une startup française qui conçoit des dirigeables à hydrogène

Les Echos consacrent un article à la startup HyLight, qui conçoit des dirigeables à hydrogène dédiés à l’imagerie aérienne. Grâce à leurs moteurs à hydrogène, ces dirigeables peuvent voler jusqu’à 20 heures et parcourir 600 km. Ils peuvent aussi embarquer une charge utile de 10 kg, ce qui permet d’employer des caméras haute définition et des capteurs (thermique, infrarouge, matières chimiques, CO2, etc.). Les dirigeables d’HyLight se présentent comme une solution alternative aux drones, hélicoptères et satellites pour répondre aux nouveaux besoins des industriels utilisant la prise de vues (notamment les opérateurs d’infrastructure : lignes électriques de haute tension, pipelines, routes, etc.). La startup a reçu 140 000 € de subventions de la part de Bpifrance.