Le succès, tardif mais réel, du Rafale à l’exportation

Le contrat grec, pour l’acquisition de 18 Rafale, dont 12 d’occasion, aura été signé en un temps record : cinq mois. Florence Parly se rend aujourd’hui à Athènes pour poser son paraphe sur le document. Après des débuts difficiles, le chasseur français sera devenu un véritable succès d’exportation, les premières ventes hors-frontières ayant débuté en 2015 avec l’Egypte, le Qatar, puis l’Inde en 2016. Cette année, le Rafale l’emportera peut-être en Suisse, en Finlande, en Croatie et en Indonésie. Hors de France, 114 Rafale ont donc été vendus. Dassault Aviation supervise 60 % de la valeur de l’avion, Thales : 22 % et Safran : 18 %. Safran fabrique le moteur M-88, qui fait voler le chasseur.

AFP, Les Echos – 25/01