Safran

Christophe Gueret et Patrick Joyez

Chez Safran Landing Systems, Christophe Gueret a été nommé directeur industriel, compétitivité, systèmes d’information et transformation. Patrick Joyez a, lui, été promu directeur technique. Christophe Guéret, diplômé de l’Insa Lyon, a démarré chez Snecma en 1989. Patrick Joyez, élève de Centrale Paris, a débuté chez Snecma en 1995.

Les Echos – 07/04

Janet Dekker

Janet Dekker, titulaire d’un master en psychologie (Université d’Amsterdam) et d’un Master en Coaching et Consulting (Insead), a été nommée directrice des responsabilités humaines et sociétales de Safran Aircraft Engines. Elle entre au comité de direction du groupe. Son parcours passe par Honeywell, Sodexo, Plastic Omnium Group, LVM et Air France KLM.

Info-socialrh – 06/04

Vaccination des salariés chez Safran

La vaccination des salariés en entreprise, par la médecine du travail, souffre d’une pénurie de doses. Chez Safran, la campagne de vaccination a été lancée le 15 mars. 40 000 salariés sont concernés, seules quelque 250 injections ont été réalisées entre le 15 mars et le 2 avril. « Cela peut sembler limité mais c’est presque une victoire pour nous, tant l’accès au vaccin est restreint pour l’instant », souligne Agnès Martineau-Arbes, coordinatrice santé groupe. La vaccination doit permettre aux entreprises de retrouver une activité normale, « ce qui est fondamental, pour Mme Martineau-Arbes. La pandémie a imposé de travailler en mode dégradé. Cela pénalise le vécu humain du travail, mais aussi l’efficacité et la performance des organisations. » Les directions doivent tenir compte de la défiance de leurs salariés, inquiets d’éventuels effets secondaires. Chez Safran, avant de vacciner, les candidats ont droit à un entretien de vingt minutes. « Certains de nos médecins effectuent une veille scientifique, indique Agnès Martineau-Arbes. Ce qui nous permet d’avoir des éléments rationnels pour répondre aux nombreuses interrogations des collaborateurs. »

Lemonde.fr – 07/04

Safran Seats mise sur les surfaces autonettoyantes

Les technologies antivirales appliquées aux équipements de cabine pourraient réconcilier les voyageurs et l’avion, Airbus et Boeing en sont persuadés. Boeing a ainsi choisi les toilettes sans contact de Diehl. Quant aux revêtements antimicrobiens, ils doivent être efficaces, non-inflammables et résister aux produits de nettoyage. La surface autonettoyante est le « saint Graal » de Safran Seats. « Les exigences de sécurité dans le transport aérien empêchent l’utilisation de nombreux matériaux utilisés dans d’autres industries », pointe Quentin Munier, directeur général adjoint stratégie et innovation de Safran Seats. Safran réalise de nombreux tests sur les effets de certains produits de nettoyage selon les matériaux. « Les résultats sont souvent partagés entre les fabricants d’équipements de cabine et les avionneurs », ajoute M. Munier.

Aviation Week and Space Technology – 05/04