TRAFFIC

Le trafic aérien repart aux Etats-Unis

L’allègement des restrictions et les progrès de la vaccination redonnent des couleurs aux voyages aériens. C’est notamment le cas aux Etats-Unis depuis un mois. Les compagnies compilent des taux de réservation en hausse notable. Ils sont encore inférieurs de 38 % à ce qu’ils étaient un an plus tôt, mais à ce rythme le retour à la normale est attendu pour l’automne. Le tourisme intérieur est le moteur de cette embellie. L’Etat de New York lèvera, début avril, la mise en quarantaine des « voyageurs domestiques ». Les low-cost Frontier et Sun Country tentent une introduction en Bourse. Des réouvertures de lignes, et même des créations de lignes intérieures, se signalent ici et là.

Les Echos – 16/03

Les aéroports, suspendus au green pass européen

La Commission européenne présente aujourd’hui le « green pass », un certificat sanitaire intraeuropéen que Bruxelles veut activer avant juin. « C’est clairement l’outil que nous attendions pour que les gouvernements puissent s’accorder avant l’été prochain, se réjouit Thomas Juin, président de l’Union des Aéroports français. Le maître-mot, c’est de voyager sans quarantaine. Sans cela, il est illusoire de considérer toute reprise. » L’UAF presse maintenant Paris de « se positionner le plus rapidement possible, et d’envoyer des signaux à toute la filière touristique ». Thomas Juin signale que certaines compagnies ont déprogrammé des vols vers la France, privilégiant des pays comme la Grèce, disposés à ouvrir rapidement leurs frontières. Par ailleurs l’UAF a encore demandé à l’Etat une baisse temporaire de la fiscalité.

La Tribune – 17/03 DIFFUSION INTERNE

Un « certificat européen vert » pour les liaisons intra-UE

Bruxelles va proposer un « laissez-passer » qui facilitera les déplacements intra européens, attestant que les voyageurs ont été vaccinés ou que leur test Covid est négatif. Ce « certificat européen vert » se présenterait sous une forme électronique ou dans une version papier. Les vacances d’été se profilant, les Etats membres vivant du tourisme, Grèce, Espagne ou Italie, en sont chaudement partisans. D’autres, comme la France ou la Belgique, mettent en garde de créer une situation discriminatoire. « Pas question de lier la vaccination à la liberté de se déplacer en Europe », proteste ainsi Sophie Wilmès, ministre belge des Affaires étrangères. En effet, « rien ne dit que les pays en feront un usage harmonisé », pointe une spécialiste de l’Institut Jacques-Delors. Le Conseil et le Parlement européen doivent négocier le texte, qui pourrait entrer en vigueur dès le mois de juin.

La Croix – 16/03