INDUSTRIE

Le transport aérien continue de réduire son empreinte CO2

Selon le baromètre mensuel établi par le bureau d’études britannique IBA, les émissions du transport aérien ont atteint un nouveau plus bas historique en juillet, à 141,9 grammes de CO2 par passager et par mile, soit une réduction de 1,9% sur un an et de 5,9% depuis 2018. Selon l’étude britannique, la compagnie aérienne la plus performante, au niveau mondial, est la française French bee. La low cost du groupe Dubreuil, qui dessert La Réunion, la Polynésie et plusieurs villes des Etats-Unis au départ d’Orly, est celle qui émet le moins de CO2 au regard de son trafic. Ses six Airbus A350-900 et 1000 ne rejettent, en moyenne, que 97,11 g de CO2 par passager/mile et même 90,82 g pour ses A350-1000, contre 140 g en moyenne pour les 50 compagnies du classement. « Pour French bee comme pour Air Caraïbes, nous avons fait le choix d’une flotte exclusivement constituée d’Airbus A350, aménagés en haute densité », souligne Marc Rochet, le directeur du pôle aérien du groupe Dubreuil. « D’abord pour des considérations économiques, sachant que nous nous sommes spécialisés sur la clientèle loisir. Mais aussi parce que nous sommes convaincus que le facteur environnemental comptera de plus en plus dans le choix des clients ».

Les Echos du 26 août

Pratt & Whitney Canada : le moteur PW127XT-M est certifié

Pratt & Whitney Canada a annoncé le 26 août que l’autorité de certification Transports Canada a procédé à la certification de type du turbopropulseur PW127XT-M, qui équipera les nouveaux avions d’ATR. « Le moteur PW127XT-M constituera la nouvelle norme en matière d’économie d’exploitation, d’entretien et de durabilité pour les avions régionaux », a déclaré Timothy Swail, vice-président, Marketing et ventes des produits de l’aviation régionale et des groupes auxiliaires de puissance chez Pratt & Whitney Canada. « Cette certification est une étape importante vers l’entrée en service des nouveaux avions ATR et nous continuons à soutenir ATR alors qu’elle se constitue un solide carnet de commandes ». Présenté au salon aéronautique de Dubaï en novembre 2021, le PW127XT-M permet un temps de vol prolongé de 40%, des coûts de maintenance réduits de 20% et un rendement énergétique amélioré de 3%. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec ATR plus tôt cette année sur les essais en vol de notre nouveau PW127XT-M et de la génération précédente de moteurs PW127M utilisant 100% de carburant aviation durable (SAF) », a déclaré Timothy Swail. « Braathens Regional Airlines a notamment fait voler l’un de ses appareils ATR 72-600 en utilisant 100% de SAF dans ses deux moteurs PW127M, avec d’excellents résultats ».

Air & Cosmos, Aerobuzz et Simple Flying du 30 août

Airbus va reprendre les livraisons d’A321neo à AirAsia à compter de 2024

Dans une interview au quotidien économique malaisien The Star, Tony Fernandes, directeur général de la compagnie malaisienne AirAsia, a déclaré que la société prévoyait une reprise des livraisons d’A321neo, dont elle attend au total 362 exemplaires, à partir de 2024. Les livraisons avaient été temporairement suspendues en raison de la pandémie de Covid-19. L’année dernière, AirAsia était convenue avec Airbus de restructurer la commande en prévoyant des livraisons jusqu’en 2035, mais elle n’avait alors pas indiqué de date de début pour la reprise.

Capital du 30 août

Airbus Corporate Jet : focus sur le nouveau « Creative Studio » à Toulouse, dédié à l’ACJ TwoTwenty

Airbus Corporate Jet (ACJ) a inauguré au printemps dernier à Toulouse un studio dédié à l’ACJ TwoTwenty, permettant aux clients de s’immerger dans leur futur avion. Dévoilé à l’occasion du salon de l’aviation d’affaires EBACE à Genève en mai 2022, ce studio a été installé à Blagnac, au sein du centre des maquettes qui présente à l’échelle 1 l’ensemble de la gamme Airbus.

La Dépêche du Midi du 30 août

Mecachrome et WeAre Group finalisent leur rapprochement, donnant naissance à un nouveau géant des pièces aéronautiques

Mecachrome et WeAre Group ont confirmé, lundi 29 août, leur rapprochement définitif, représentant une étape décisive dans la consolidation du secteur aéronautique. Le nouvel ensemble, qui conserve le nom de Mecachrome, devient l’un des cinq plus grands fabricants de pièces pour l’aéronautique en Europe. « Nous tablons sur un chiffre d’affaires qui passera de 450 M€ en 2022 à 750 M€ d’ici à 2025 », prévoit Christian Cornille, qui garde les commandes de Mecachrome en devenant président exécutif du nouveau groupe. Pascal Farella, l’ex-PDG de WeAre Group, société née en 2016, devient directeur général délégué de Mecachrome. Tikehau ACE Capital et Bpifrance ont financé l’acquisition (Tikehau ACE Capital détenait 64,3% de Mecachrome, au côté de Bpifrance à hauteur de 35,7%, et possédait 16% de WeAre Group. Les participations de Tikehau ACE Capital et Bpifrance restent inchangées). « Il y a au cœur de cette opération une complémentarité en termes de produits mais aussi de dirigeants », souligne Marwan Lahoud, Président exécutif de Tikehau ACE Capital. « Nous avions une vision commune avec Mecachrome sur la spécialisation des sites industriels », insiste Pascal Farella. « Ensemble, nous fabriquerons des volumes de pièces plus importants et nous serons capables d’automatiser les usines », se félicite Christian Cornille. Mecachrome entend promouvoir le concept de « Focus Factories » : des usines ultra automatisées et dédiées à la production d’une typologie de pièces pour un client donné. « Cela nécessite l’aval des clients avant de les mettre en œuvre », souligne Christian Cornille. « En fonction du résultat de certains appels d’offre, on pourrait voir apparaître ce type d’usine sur notre territoire dans les prochaines années ».

Ensemble de la presse du 31 août

Airbus annonce le départ de son directeur financier

Airbus annonce que son directeur financier (CFO) Dominik Asam, a décidé de quitter l’entreprise début mars 2023 après près de quatre ans en poste « pour saisir une nouvelle opportunité en tant que Directeur financier de SAP », le leader du marché des logiciels d’application d’entreprise. Il avait rejoint Airbus en tant que directeur financier et membre du comité exécutif en avril 2019.

Ensemble de la presse du 1er septembre