AVIATION COMMERCIALE

Air France souhaite proposer la moitié de ses capacités de 2019 cet été

A l’occasion du World Aviation Festival, le CEO du groupe franco-néerlandais Benjamin Smith a déclaré viser « au moins 50% de capacité sur les marchés » cet été par rapport à 2019 tout en se déclarant prêt à répondre à un surcroît de demande. Il reconnait néanmoins que le groupe restait très dépendant des vols long-courriers, les plus touchés par les restrictions sanitaires mais se montre optimiste pour ceux à destination de l’Amérique du Nord en raison des progrès liés à la vaccination. Par ailleurs, Benjamin Smith s’est félicité de la « réussite » de la recapitalisation avec 1,036 milliard d’euros levé. A l’issue de cette opération, l’Etat français est redevenu le principal actionnaire de référence d’Air France-KLM, avec 28,6 % du capital et 28,47 % des droits de vote. Benjamin Smith n’écarte toutefois pas de renouveler cette opération afin de réduire la dette du groupe et de renforcer son bilan.

Air-Journal, Les Echos, 20 avril

American Airlines et Delta Air Lines mobilisent leurs gros porteurs sur leurs lignes intérieures

Signe de l’optimisme des compagnies américaines, American Airlines et Delta Air Lines déploient des Boeing 777/787 et Airbus A330-300/900 sur leurs lignes intérieures. Il s’agit de répondre à une demande potentiellement importante sur certaines destinations durant la période estivale et promouvoir les offres des compagnies sur les long-courriers tout en préparant les équipages à la reprise.

Air & Cosmos, 19 avril

Qatar Airways dévoile les destinations réservées par les voyageurs français depuis mi-mars

Les Français plébiscitent Dubaï, Zanzibar, les Maldives et Katmandou, selon une étude de la compagnie aérienne Qatar Airways. Les Français « semblent d’ores et déjà anticiper les congés de mai et les vacances estivales puisque la majorité des réservations se fait pour les mois de mai et de juillet 2021 » constate l’entreprise qatarie.

Air-Journal, 19 avril

Aircalin appelle l’Etat à l’aide

En raison de la suspension des vols internationaux jusqu’à fin octobre, la compagnie aérienne Aircalin a besoin d’une nouvelle aide publique. Ce soutien pourrait prendre la forme d’une « subvention d’exploitation pendant une période déterminée », propose Didier Tappero, CEO de la compagnie basée à l’aéroport de Nouméa-La Tontouta.

Air-Journal, 20 avril

Selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), le trafic aérien reprend plus lentement que prévu

L’IATA prévoit un trafic aérien mondial à 43 % de son niveau d’avant la crise sanitaire, contre 51% prévu en décembre. Elle évalue à 47,7 milliards de dollars (39,7 milliards d’euros) les pertes du secteur attendues pour l’ensemble de l’année. « Cette crise est plus longue et plus profonde que ce que l’on aurait pu prévoir », regrette le directeur général, Willie Walsh. L’IATA relève également les disparités, avec une forte croissance attendue des voyages intérieurs aux États-Unis et en Chine alors que l’Europe ne retrouvera cette année qu’un tiers de son trafic de 2019. Le chiffre d’affaires du secteur devrait croître de 23 % pour atteindre 231 milliards de dollars, bien en deçà des 607 milliards de dollars générés en 2019. En revanche, le fret croît significativement avec une croissance de 13,1 % en 2021 (63,1 millions de tonnes) pour retrouver un niveau proche du pic atteint en 2018.

Challenges, 21 avril

Les aéroports européens envisagent un retour aux niveaux d’avant-crise seulement en 2025

L’Airports Council International Europe (ACI Europe), qui fédère plus de 500 aéroports dans 46 pays européens, prévoit un trafic de passagers qui devrait rester cette année 64% en-dessous de son niveau de 2019. Jusqu’alors, les professionnels du secteur envisageaient une baisse de 52% du nombre de passagers sur deux ans, et un retour aux niveaux d’avant Covid-19 en 2024. Pour Olivier Jankovec, directeur général d’ACI Europe : « Ces chiffres montrent que la crise non seulement ne s’est pas atténuée, mais qu’elle s’est aggravée pour les aéroports depuis le début de l’année. La capacité de résistance financière des aéroports européens s’affaiblit de jour en jour. Nous avons désespérément besoin de lancer la reprise cet été et avons hâte de voir les vaccinations enfin aboutir à une amélioration de la situation épidémique ».

Challenges, 21 avril

Les organismes de l’aérien européen réclament une mise en œuvre rapide du passeport sanitaire

Trois organisations de l’aérien européen, Airlines for Europe (A4E), ACI Europe (branche européenne du Conseil international des aéroports) et l’ERA (Association des compagnies aériennes régionales) ont adressé une lettre jointe aux chefs d’Etat et aux ministres européens pour que le « certificat vert digital », ou « standard » du pass sanitaire européen, soit finalisé au plus tard à la fin du mois de juin. La mise en œuvre du passeport sanitaire est du ressort des États.

Air & Cosmos, 21 avril