UKRAINE

Berlin « manque de volonté politique » sur les livraisons d’armes à l’Ukraine

Andrij Melnyk, le vice-ministre ukrainien des Affaires Etrangères, ancien ambassadeur en Allemagne de 2015 à 2022, juge dans un entretien au Monde la politique allemande envers Kiev. « Je suis très reconnaissant envers nos amis allemands. On a craint, cet été, que la crise énergétique et la flambée des prix fassent flancher ce soutien. La solidarité est restée intacte », déclare-t-il. Néanmoins, il regrette le manque de volonté politique de la coalition allemande : « Si l’Allemagne veut vraiment devenir une grande puissance militaire, 100 Md€ ne suffiront pas. Depuis que le chancelier l’a annoncé, le 27 février, il y a eu très peu commandes de nouveaux équipements. Par ailleurs, cette enveloppe exceptionnelle ne s’est pas accompagnée d’une augmentation du budget de la Défense jusqu’à 2% du PIB ». Il reconnait que de grandes quantités de matériels et de munitions ont toutefois bien été livrées à l’Ukraine. « Je pense par exemple aux obusiers Pzh-2000 ou aux chars Gepard, mais je veux surtout citer le système de défense antiaérienne IRIS-T », détaille-t-il. L’ancien ambassadeur termine son propos en posant les conditions nécessaires pour atteindre la fin du conflit et une réconciliation entre les deux pays, notamment des réparations pour les crimes de guerre et pour la reconstruction de l’Ukraine.

Le Monde du 2 décembre