EMPLOI

Airbus va recruter 6 000 personnes dans le monde en ce début d’année

Airbus annonce son intention de recruter environ 6 000 personnes dans le monde entier au cours de la première partie de l’année 2022. « Airbus a fait preuve de résilience tout au long de la crise de la Covid-19 et a jeté les bases d’un avenir audacieux pour l’aviation durable. Cela ne peut se faire qu’en acquérant les bons talents dans les différents domaines d’expertise qui nous aideront à développer nos activités au sortir de la crise, tout en préparant la transformation à long terme de l’entreprise », a déclaré Thierry Baril, Chief Human Resources & Workplace Officer d’Airbus. « Non seulement nous chercherons à acquérir les nouvelles compétences dont Airbus a besoin dans le monde post-Covid, mais nous ferons également tout notre possible pour renforcer la diversité au sein de l’entreprise, en favorisant une culture sûre et inclusive renforçant l’équipe Airbus pour qu’elle soit prête à être la pionnière de l’aérospatiale durable », a-t-il ajouté. Environ un quart des recrutements prévus devrait se concentrer sur l’acquisition de nouvelles compétences pour soutenir les projets et l’ambition à long terme de la société, notamment dans les domaines de la décarbonation, de la transformation numérique et de la cybertechnologie. Un tiers du total des recrutements sera alloué aux jeunes diplômés.

France Bleu du 19 janvier

Airbus, « de retour sur le marché de l’emploi », crée l’école digitale Airbus 2022

La Tribune et plusieurs grands quotidiens détaillent l’annonce du plan de recrutement d’Airbus, intervenue le 19 janvier et qui prévoit au moins 6 000 recrutements dans le monde en 2022. Thierry Baril, Chief Human Resources & Workplace Officer d’Airbus, cité par La Tribune, commente : « Nous ne sommes pas encore tout à fait revenus dans la même dynamique qu’avant crise où nous avons pu atteindre 9 000 à 10 000 recrutements par an au niveau mondial, mais cette annonce vient confirmer la reprise d’activité ». Le détail des embauches par pays « sera dévoilé dans les prochaines semaines », à la fois dans les pays natifs d’Airbus (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, France) mais également « dans l’ensemble des zones géographiques du monde dans lesquelles nous intervenons ». « Airbus est depuis 15 ans l’entreprise préférée des jeunes diplômés de l’aéronautique où choisir de nous rejoindre est un réflexe », remarque Thierry Baril, qui souligne toutefois la nécessité pour l’avionneur de renforcer ses recrutements « sur des compétences plus tech ». Airbus annonce la création de l’école digitale Airbus dès 2022 pour former et fidéliser ce type de profils. « Cette école sera un peu sur le modèle de nos lycées qui sont plutôt orientés sur des activités de production au niveau bac ou bac pro. Cette nouvelle structure se positionnera plutôt sur un niveau de licence ou de master dans le domaine du digital », précise Thierry Baril. La Tribune rappelle qu’Airbus lance actuellement, par ailleurs, des formations de mise à niveau sur les technologies hydrogène, qui devraient toucher 5 000 salariés.

La Tribune et Ensemble de la presse du 20 janvier