ESPACE

Airbus Defence and Space : la charge utile de la mission SMILE a passé avec succès la commission d’examen des livraisons (DRB)

Le modèle thermique structurel (STM) du module de charge utile (PLM) de la mission SMILE (Solar wind Magnetosphere Ionosphere Link Explorer) a passé avec succès son comité d’examen des livraisons (DRB), annonce Airbus Defence and Space. SMILE est la première mission conjointe européenne et chinoise. La charge utile SMILE STM est maintenant en route pour le Luxembourg, d’où elle entamera son voyage vers Shanghai. À son arrivée, elle sera intégrée sur la plate-forme chinoise, afin de compléter la qualification du satellite. L’ESA est en charge du module de charge utile, du véhicule de lancement, de l’un des instruments scientifiques et d’une partie des opérations scientifiques, tandis que l’Académie chinoise des sciences (CAS) est responsable de trois instruments scientifiques, de la plate-forme, ainsi que de la mission et des opérations scientifiques. La mission vise à étudier l’environnement magnétique de la Terre (magnétosphère) à l’échelle mondiale, afin de mieux comprendre l’interaction Soleil-Terre, une interaction aussi connue sous le nom de « météo spatiale ». Le lancement de la mission est prévu fin 2024 ou début 2025 depuis Kourou. La mission SMILE durera trois ans et s’appuiera sur les résultats et les études des satellites de l’ESA tels que Cluster et XMM-Newton, également construits par Airbus Defence and Space.

BFM Bourse du 18 mars