ENVIRONNEMENT

Le CORAC dévoile sa feuille de route pour décarboner l’aviation

Alors qu’Airbus a dévoilé mardi 22 février le lancement avec Safran et General Electric d’un démonstrateur de système de propulsion à hydrogène, basé sur un A380 modifié, les industriels du secteur appellent à un soutien public plus important pour atteindre l’objectif de la neutralité carbone d’ici à 2050. « Au niveau français, la feuille de route du CORAC prévoit un investissement total de 10 milliards d’euros sur la décennie », analyse Bruno Even, président du Comité de Pilotage du Conseil pour la recherche aéronautique civile (CORAC) et PDG d’Airbus Helicopters. Néanmoins, les crédits dédiés à l’avion vert (1,5 milliard d’euros sur trois ans alloués au CORAC en 2020 dans le cadre du plan de relance) nécessitent d’être poursuivis. Les industriels attendent dorénavant beaucoup du plan d’investissements France 2030. Pour eux, l’enveloppe allouée au CORAC doit être complétée car elle ne prend pas en considération tous les investissements annexes, au niveau notamment de la production et de la distribution d’énergie. « Les industriels possèdent une partie de la réponse, via l’innovation et les améliorations techniques, mais cela ne suffira pas. Il faut désormais créer les conditions permettant d’atteindre cet objectif (…) L’Europe peut être leader de cette transformation et créer un effet d’entraînement à l’échelle mondiale sur les grandes options technologiques et énergétiques du secteur. Elle est en mesure d’établir les nouveaux standards de l’aviation » poursuit Bruno Even.

L’Usine Nouvelle, 28 février