AVIATION COMMERCIALE

Les chiffres du 1er trimestre supérieurs aux prévisions pour Air-France-KLM

Air France-KLM a enregistré un bénéfice au 1er trimestre supérieur à ses propres prévisions, soit 221 M€ par rapport à la perte de 628 M€ enregistrée l’année dernière pour la même période. Le directeur général d’Air-France-KLM, Benjamin Smith, confirme : « La reprise est là. Nous avons vu apparaître une nouvelle catégorie de passagers loisirs voyageant en business class qui compense en partie les voyageurs d’affaires qui ne sont pas tous revenus ». Le groupe, qui souhaite en outre rembourser les aides versées par la France et les Pays-Bas pour faire face à l’impact de la pandémie, a annoncé travailler sur des mesures de renforcement du capital comme une augmentation de capital ou l’émission d’instruments de quasi-fonds propres pour y parvenir. Air-France-KLM a annoncé en février prévoir de lever jusqu’à 4 Md€ afin de rembourser ces aides. « Des progrès ont été réalisés pour refinancer jusqu’à 500 M€ d’actifs d’Air France », a précisé Benjamin Smith. Transavia bénéficie également de l’augmentation de la demande pour les vols loisirs. La compagnie low-cost du groupe a quintuplé ses capacités et sextuplé son trafic par rapport au 1er trimestre 2021.

Ensemble de la presse du 6 mai

French bee se renforce sur le marché américain

La low-cost French bee (groupe Dubreuil) consolide sa desserte du marché américain. Le 30 avril, elle a débuté l’exploitation d’une nouvelle ligne Orly-Los Angeles, exploitée jusqu’à six vols par semaine en A350-1000. A partir de décembre 2022, French bee entend s’élancer vers Miami. « Pour être crédible sur le marché américain, il nous faut consolider notre desserte par de nouvelles liaisons majeures », explique Jean-Paul Dubreuil, président du groupe Dubreuil Aéro. En 2019, selon les chiffres d’Atout France (Agence de développement touristique de la France), avant la pandémie de Covid-19, 4,7 millions de touristes américains sont venus en France. Il s’agissait du premier marché émetteur long-courrier pour la France.

Air & Cosmos du 9 mai

Au premier trimestre, Air France-KLM affiche de meilleurs résultats financiers que Lufthansa et IAG

La Tribune analyse les ressorts des excellents résultats financiers annoncés par Air France-KLM au 1er trimestre, avec un bénéfice supérieur à ses propres prévisions, à 221 M€. Le groupe français réalise le meilleur début d’année parmi les grands groupes traditionnels européens, devant Lufthansa et IAG, notamment. Air France-KLM a su profiter de la forte demande pour les vacances de printemps et pour l’été prochain avec des niveaux de réservations redevenus proches de ceux d’avant la pandémie. Le groupe a fait preuve d’une forte agilité sur son réseau, s’accommodant de la fermeture prolongée de l’Asie pour déployer ses capacités sur d’autres destinations. Air France a largement renforcé sa desserte vers les territoires français d’Outre-Mer dès 2021, notamment au départ de Roissy comme l’a rappelé Ben Smith, directeur général du groupe, lors de la présentation des résultats. Air France-KLM a aussi obtenu de bons résultats pour l’Afrique, marché résilient pendant la crise, et a su se montrer performant sur le marché de l’Amérique du Sud.

La Tribune du 10 mai

Air France monte en gamme sur les vols long-courriers

Air France a présenté ce mardi une nouvelle configuration de ses Boeing 777-300 ER avec une nouvelle classe affaires, une nouvelle classe économique et une classe « premium economy » qui va doubler de taille. « Les premium economy ont tendance à augmenter, nous le voyons sur toutes les compagnies. C’est un mix entre des voyageurs business qui pouvaient voyager en classe affaires et qui changent de classe, et de passagers en économie qui cherchent un peu plus de confort », explique Anne Rigail, directrice générale d’Air France. Avec cette rénovation, Air France introduit un nouveau fauteuil Cirrus développé par Safran, évolution de celui déjà présent sur ses cabines Best. Un nouveau siège Recaro (un Recaro « recliner » inclinable à 124° comme sur A350) arrive aussi, en classe économique. Anne Rigail a par ailleurs confirmé son ambition de continuer à investir 1 Md€ par an pour le renouvellement de la flotte avec l’arrivée des Airbus A220 et A350.

La Tribune du 11 mai