AVIATION COMMERCIALE

Air India loue 21 A320neo, 4 A321neo et 5 B777-200LR en attendant les fonds pour une nouvelle grosse commande

Air India a annoncé dans un communiqué qu’elle allait prendre en leasing 30 avions, dont 21 A320neo, 4 A321neo et 5 B777-200LR, sans toutefois préciser le ou les loueurs. Les B777-200LR seront livrés entre décembre 2022 et mars 2023 et seront déployés sur des lignes reliant l’Inde à des destinations aux États-Unis. Les 4 A321neo seront livrés au 1er trimestre 2023 tandis que les 21 A320neo seront livrés au 2ème trimestre 2023. L’arrivée de ces 30 appareils, qui ajouteront 25% de capacité à sa flotte, marquera la 1ère expansion majeure d’Air India depuis que le groupe industriel Tata a pris le contrôle de la compagnie aérienne indienne en janvier 2022. « Ces nouveaux avions, ainsi que les avions existants remis en service, répondent à un besoin immédiat de plus de capacité et de connectivité et marquent un grand pas en avant » a déclaré le Directeur général d’Air India, Campbell Wilson. La location de ces 30 appareils permettra à la compagnie de relancer des liaisons en attendant qu’elle ne trouve les fonds nécessaires pour une commande de 200 à 300 nouveaux avions selon la presse locale. L’ancienne compagnie nationale indienne, désormais privée, dispose d’une flotte de 87 avions opérationnels à l’heure actuelle, et 26 avions au sol, prêts à être progressivement remis en service d’ici début 2023.

Air Journal du 14 septembre

Wizz Air convertit ses droits sur 75 A321neo

Wizz Air a décidé de convertir les droits d’achat qu’elle détenait auprès d’Airbus sur 75 A321neo. Les dates de livraisons doivent être négociées avec l’avionneur mais la compagnie précise que dans l’accord initial, signé en novembre 2021, les appareils couverts par ces droits d’achat étaient prévus pour 2028-2029. Lors de cette signature, Wizz Air s’était engagée pour 75 A321neo et 27 A321XLR par une commande ferme. Ces appareils doivent être livrés entre 2025 et 2027. Jozsef Varadi, le Président de Wizz Air, a rappelé que la compagnie low-cost vise une flotte de 500 appareils d’ici la fin de la décennie, elle en exploite 157 aujourd’hui, et une réduction de 25% de ses émissions de CO2.

Le Journal de l’Aviation et les Echos du 16 septembre