ENVIRONNEMENT

Airbus achève les essais en soufflerie de son démonstrateur eXtra Performance Wing

Airbus a terminé, à Filton (Grande-Bretagne), les essais en soufflerie de son démonstrateur eXtra Performance Wing, une aile inspirée par l’observation des oiseaux. Le projet eXtra Performance Wing, lancé en septembre dernier, s’inspire de la nature pour améliorer l’aérodynamisme et les performances de l’aile, qui doit être compatible avec toute configuration d’avion et tout système de propulsion futurs, afin de réduire les émissions de CO₂. « Le démonstrateur à l’échelle intégrera et fera voler des technologies d’ailes révolutionnaires en utilisant une plateforme de jet d’affaires Cessna Citation VII télécommandée dans des conditions de vol représentatives » , explique Oliver Family, responsable d’eXtra Performance Wing UK. « Le modèle de soufflerie partiellement imprimé en 3D – construit de main de maître par l’équipe d’aérodynamiciens de l’installation de soufflerie à basse vitesse d’Airbus à Bristol – est une version réduite du jet Cessna, intégrant la conception légère et à longue portée de l’aile eXtra Performance Wing, qui fournira les avantages en matière d’émissions que nous recherchons ». Initialement présenté à plus petite échelle dans le cadre d’un autre projet d’Airbus, AlbatrossONE, qui a testé des ailes articulées semi-aéroélastiques qui – comme l’oiseau marin – se déverrouillaient en vol en cas de rafales de vent ou de turbulences, l’eXtra Performance Wing examinera également des technologies embarquées, telles que des capteurs de rafales, des spoilers pop-up et des bords de fuite multifonctionnels, pour permettre le contrôle actif de l’aile. « Les technologies que nous avons testées dans la soufflerie de Filton – dont beaucoup sont inspirées par le biomimétisme – vont maintenant être rapidement intégrées pour les essais en vol. » ajoute-t-il.

Aerobuzz du 17 avril

Aviation décarbonée : Etihad Airways mène une campagne de tests

Etihad Airways, basée à Abu Dhabi, a lancé le 20 avril une campagne de tests environnementaux, dans le cadre desquels plus de 30 vols seront examinés, afin de tester les efficacités opérationnelles, les technologies et les procédures pouvant aider à réduire les émissions de CO2. Etihad Airways effectuera vingt vols commerciaux en partenariat avec la compagnie SATAVIA (Royaume-Uni) pour tester des technologies anti-traînées de condensation. D’autres vols testeront les initiatives opérationnelles pour l’optimisation de la trajectoire de vol. En janvier 2019, Etihad Airways avait annoncé son objectif d’atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050 et de réduire de moitié les niveaux d’émissions nettes d’ici 2035. Depuis, elle a lancé une initiative inter-organisationnelle, dirigée par ses programmes Greenliner et Sustainable50, en partenariat avec Boeing, Airbus, GE et Rolls-Royce.

Air & Cosmos du 21 avril

Comment Safran accélère l’aviation décarbonée sur son site de Melun-Villaroche

Air & Cosmos propose une visite vidéo, présentée par Xavier Tytelman, du site de Melun-Villaroche de Safran Electrical & Power, où le groupe prépare l’avion électrique. L’électrification est un des axes majeurs de la décarbonation de l’aviation. Safran « est aujourd’hui à la pointe de cette révolution, en fournissant notamment les moteurs des projets les plus ambitieux dans le monde », souligne Air & Cosmos. Quatre lignes de produits sont en développement : les moteurs ENGINeUS (moteurs basse vitesse), GENeUS (moteurs à haute vitesse), le système GENeUSGRID (qui assure la gestion du système énergétique pour satisfaire les besoins des moteurs de propulsion hybride électrique ou tout électrique) et le système GENeUSPACK (solution de batterie intelligente, adaptée à la propulsion électrique et l’avion électrique). Florent Nierlich, Directeur technique au sein de Safran Electrical & Power, décrit l’entreprise comme « un grand groupe qui fonctionne comme une startup », à la pointe de l’innovation.

Air & Cosmos du 21 avril