Environnement

Premier vol d’un hélicoptère de secours avec du carburant aérien durable

Un hélicoptère de secours Airbus H145 a volé pour la première fois avec du carburant aérien durable (SAF). L’appareil était opéré par ADAC Luftrettung, une société allemande à but non lucratif spécialisée dans le secours héliporté. Les moteurs Arriel 2E de cet hélicoptère ont été ravitaillés avec un biocarburant, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur l’héliport de la clinique Harlaching à Munich, en présence du directoire de l’ADAC Foundation et de l’ADAC Luftrettung, et de dirigeants de Safran Helicopter Engines, Airbus Helicopters et TotalEnergies. Le H145 a utilisé un biocarburant de deuxième génération qui réduit les émissions de CO2 jusqu’à 90% par rapport à son équivalent fossile, produit par TotalEnergies dans son installation en France à partir d’huile de cuisson usagée. Son usage a permis d’atteindre une réduction de 33% des émissions de CO2. Les directeurs généraux d’ADAC Luftrettung et de Safran Helicopter Engines, Frédéric Bruder et Franck Saudo, ont signé un accord à long terme sur le SAF, qui prévoit d’augmenter le ratio de mélange de biocarburant jusqu’à 100% dans les années à venir et, par la suite, et de promouvoir également l’utilisation de l’e-carburant synthétique « Power-to-Liquid »(PTL), une autre alternative aux carburants fossiles. Le PTL désigne la production de carburants liquides à partir d’énergie électrique provenant de sources renouvelables, ce qui, avec l’utilisation de biocarburant, permettra à l’aviation de se rapprocher de la neutralité climatique.

Zone-Bourse.com du 7 juin

GKN Aerospace livre les premiers éléments de l’avion électrique Alice

GKN Aerospace (Royaume-Uni) a livré à l’avionneur israélien Eviation les premières ailes de l’avion électrique Alice, ainsi que l’empennage arrière et les systèmes de connexion électriques. Les éléments, conçus au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, ont été réunis et assemblés sur le nouveau site d’assemblage final de GKN Aerospace à Bristol. Un vol de l’avion électrique de 9 places est programmé au deuxième semestre 2021, selon GKN Aerospace.

Aerobuzz du 8 juin

Eurocontrol met en avant les limites du remplacement des avions par les trains sur les trajets courts

Selon une étude réalisée par Eurocontrol, remplacer l’avion par le train sur les trajets intra-européen apporterait une réduction limitée des émissions de CO2 de l’UE, pour un coût financier et environnemental important. Selon le sondage « Eurobaromètre » de juin 2020, consacré à la mobilité, la plupart des voyageurs européens ne sont prêts à changer de mode de transport que si les coûts et la vitesse sont comparables. En outre, les possibilités de substitution sont réduites, et la construction des nouvelles lignes à grande vitesse serait bien plus dommageable pour l’environnement que le CO2 économisé à court terme grâce à cette substitution. « Même en intégrant les trajets de plus de 1 000 km et en supposant que toutes les grandes métropoles européennes soient reliées entre elles par des lignes à grande vitesse, remplacer l’avion par le train ne permettrait de réduire les émissions de CO2 des transports que de 2% à 4% par an », avance Eurocontrol.

Les Echos du 8 juin

Airbus Helicopters fonde un SAF User Group

Airbus Helicopters crée un groupe d’utilisateurs de carburant aviation durable (SAF). L’entreprise appelle tous les acteurs majeurs du secteur des giravions à rejoindre l’initiative. « Avec le groupe d’utilisateurs SAF, Airbus Helicopters prévoit de relever les défis restants autour des biocarburants et de soutenir de manière proactive l’engagement de l’industrie en matière de réduction des émissions de CO2 », indique le groupe. « Nous accueillons tous les exploitants d’hélicoptères, les motoristes, les fournisseurs de systèmes de carburant, les sociétés énergétiques, les fournisseurs de carburant, les sociétés de manutention et toutes les autres parties prenantes de l’industrie désireuses de faire œuvre de pionnier dans l’aérospatiale durable avec nous » , déclare Stefan Thomé, Executive Vice President, Engineering and Chief Technical Officer, Airbus Helicopters.

Boursorama du 10 juin

Electra Aero lance un projet d’avion commercial électrique pour 7 passagers

La startup américaine Electra Aero a dévoilé cette semaine son concept d’avion électrique étudié pour desservir les marchés régionaux. L’avion est conçu pour transporter jusqu’à 7 passagers et un pilote avec une autonomie de 800 km. Capable de réaliser un décollage et un atterrissage à des vitesses inférieures à 48km/h, il peut opérer à partir de zones plus courtes qu’un terrain de football, y compris les toits et les parkings. L’avion disposera de 8 moteurs électriques alimentés par une combinaison de batteries, et d’un turbogénérateur silencieux, « ce qui signifie que l’avion d’Electra Aero n’aura pas besoin de compter sur une infrastructure de charge spéciale – les batteries sont rechargées dans les airs », commente l’avionneur. La certification est prévue en 2026.

Air & Cosmos du 10 juin